Sarkozy est victime du "syndrome du petit homme"

Publié le par PS Annonay



Le Parti socialiste a estimé vendredi que le président Nicolas Sarkozy était victime du "syndrome du petit homme".

Benoit Hamon, porte-parole du PS, a commenté la déclaration du chef de l'Etat où il estimait avoir préparé la plus grande réforme sociale en France depuis la Libération.

"En psychanalyse, c'est ce qu'on appelle le syndrome du petit homme qui considère que tout ce qu'il fait est plus grand que tout ce qui est jamais arrivé", a-t-il dit à la presse.

"En réalité, on n'a jamais assisté à une telle régression depuis la Libération, tant sur la question sociale que sur l'immigration", a ajouté Benoit Hamon.

Benoit Hamon a ensuite précisé qu'il ne faisait pas référence à la taille du chef de l'Etat. "Ce n'est évidemment pas la taille mais la communication présidentielle qui est en cause et son obsession à vouloir toujours expliquer que ce qu'il fait est toujours le plus grand, le plus beau qui a été fait depuis 50 ans", a-t-il dit à Reuters.

Le PS s'oppose à la définition de quotas d'immigration proposée par le président de la République, qui envisage que soit défini un chiffre plafond d'immigrés autorisés à entrer en France, ventilé par catégories professionnelles.

"Si vous voulez lutter efficacement contre l'immigration clandestine, il vaut mieux faire en sorte que les pays faiblement développés puissent précisément se développer", a dit Benoit Hamon.

"Car si l'on attire uniquement les diplômés, vous ne laissez aucune chance aux pays en difficulté de pouvoir se développer correctement", a-t-il ajouté.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article