Le Grenelle de l'environnement est du flan selon le Sénat...

Publié le par PS Annonay

La commission des finances du Sénat s'est déclarée hier "préoccupée par l'absence de traduction financière et budgétaire des orientations proposées" dans un communiqué de presse au sujet du Grenelle de l'environnement.  Cela veut tout simplement dire que les promesses faites par Monsieur Borloo, Ministre d'Etat, chargé de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables ainsi que par N. Sarkozy ne sont absolument pas financées. Donc, c'est du flan.

Les différents rapporteurs spéciaux du budget du MEDAD se sont donc "déclarés préoccupés par l'absence de traduction financière et budgétaire des orientations proposées par le Grenelle de l'environnement", estimant que "l'amplification des reports modaux dans le domaine des transports, notamment sur le réseau ferroviaire, nécessite que soient précisées les modalités de leur financement", selon le communiqué. C'est à dire qu'aucune des "décisions" du Grenelle de l'environnement n'a été prise en compte dans le cadre du budget 2008.

Les sénateurs estiment, en plus, que la mise en oeuvre d'une "taxe sur le transport routier dont le produit, disponible au mieux à compter de 2010, serait limité à 800 millions par an, ne suffirait pas à combler le déficit des ressources de l'agence de financement des infrastructures de France (AFITF)", et ceci à cause de "l'épuisement des recettes de privatisation des sociétés d'autoroutes". Le Sénat admet donc, enfin, que la privatisation des autoroutes de France a été une très mauvaise opération, qui empêche totalement de financer les projets d'infrastructures de transports. 

Le Sénat a réclamé également, comme l'avaient fait les élus locaux il y a quelques jours, une "remise à plat" des relations financières entre l'Etat, les collectivités territoriales et les grands opérateurs ferroviaires (Réseau ferré de France et la SNCF) pour éviter que l'on mette les coûts des promesses faites lors du Grenelle à la charge des seules collectivités, les contraignants alors à augmenter très fortement les impôts locaux.

==> http://www.senat.fr/presse/cp20071105.html 

 

Publié dans Actualité nationale

Commenter cet article