Communiqué de presse d'Olivier Dussopt : Gestion de l'eau

Publié le par PS Annonay

Olivier DUSSOPT

Maire d’Annonay, Député de l’Ardèche

  

 

Ce vendredi 24 avril, la Direction de la Société SAUR et Olivier DUSSOPT, Maire d’Annonay, Simon PLENET, conseiller délégué à l’eau et l’assainissement et Jean-Pierre VALETTE, adjoint à l’urbanisme et au cadre de vie, ainsi que les deux conseillers généraux, Denis LACOMBE et Jean-Claude TOURNAYRE, également Président de la Communauté de Communes du Bassin d’Annonay, se sont rencontrés et ont discuté.

 

La société SAUR respecte le choix effectué par l’équipe municipale d’Annonay, tout en le regrettant.

 

Les élus ont souligné la qualité du travail effectué par la SAUR, souhaitant que les habitants de la Ville d’Annonay puissent continuer à bénéficier d’un même niveau de service. A cette occasion, ils ont aussi dit leur souci d’un maintien global de l’emploi sur le bassin d’Annonay.

 

Des discussions seront engagées dès la semaine prochaine entre la SAUR et la Ville d’Annonay afin de préparer l’arrivée du terme du contrat et préparer la transition éventuelle dans les meilleures conditions possibles.

 

La Ville précisera alors la nature exacte de la future exploitation du service, son périmètre et les prestations qui seront externalisées.

 

La SAUR a déclaré espérer avoir des raisons de pérenniser son implantation dans la Ville d’Annonay où elle est installée depuis 1961.

 

Au terme de cette rencontre, les représentants des salariés de la SAUR ont été informés de la nature des échanges par les élus et les dirigeants de la SAUR.


Intervention d'Olivier DUSSOPT lors du Conseil Municipal du 27 avril 2009 :

Téléchargement Intervention OD - CM 27 avril eau et assainissement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alexiane 05/05/2009 19:42

Mes camarades, cette façon de salir le privé pour le réutiliser ensuite me paraît une petite satisfaction idéologique de courte vue. 20 millions de Français bossent dans le secteur privé. Doivent-ils en avoir honte ?