ADN : le désenclavement numérique est en marche

Publié le par PS Annonay

Les réseaux de communication électroniques à haut et très haut débit ont aujourd’hui une importance comparable à celle des réseaux de transport et d’électricité en leur temps.

Pour les départements majoritairement ruraux comme l’Ardèche et la Drôme, faire confiance à la seule dynamique du marché des opérateurs privés en la matière, revenait à condamner les zones aujourd’hui les plus défavorisées à ne jamais avoir accès à des offres concurrentielles performantes et de qualité.

Face à ce constat, notre Département a décidé de s’associer avec la Drôme pour mener conjointement un projet d’aménagement numérique pour nos 2 territoires : ADN était né. ADN – Ardèche Drôme Numérique – est le syndicat mixte chargé de mettre en oeuvre ce projet d’envergure.

Sa mission : offrir l’accessibilité à tous les foyers et entreprises ardéchois et drômois au haut et très haut débit en éradiquant notamment les zones blanches, comme cela a été fait pour la téléphonie mobile.

Après la phase d’étude et de diagnostic, les 1ers travaux ont commencé. Ils comportent notamment la mise en place d’un réseau structurant en fibres optiques de plus de 2000 km sur les zones économiques et résidentielles de nos 2 territoires, complété d’un réseau hertzien pour desservir les zones blanches.

C’est un véritable défi que ce sont lancés nos deux départements avec ce projet mais l’enjeu est de taille. ADN est le plus gros projet français d’aménagement numérique sur des territoires départementaux, avec un investissement total de 123 millions d’euros, dont 95,5 millions d’ici juillet 2010.

Outre le désenclavement numérique total de nos deux départements, ADN va profiter directement aux entreprises locales, qui, au travers du haut débit, pourront désormais être au même niveau que celles des grandes villes et rester compétitives, sans oublier que les nombreux travaux nécessaires à la création du réseau engendrent bien évidemment de l’emploi et bénéficient directement à nos entreprises locales, notamment celles du BTP.

Ces deux derniers mois, le syndicat mixte ADN a sillonné nos deux départements afin d’informer les élus et répondre aux questions posées concernant la couverture des zones blanches et les solutions technologiques mises en œuvre pour apporter le haut débit à ces foyers.

La première ouverture de service est prévue pour la rentrée 2009 pour une mise en oeuvre finale et complète du réseau en juillet 2010.
Publié par L'Ardèche Gauche.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article