Communiqué de Presse d'Olivier DUSSOPT

Publié le par PS Annonay

SCHÉMA DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DU BASSIN D’ANNONAY

Le Conseil de la Communauté de Commune du 17 juin 2009 a validé les principaux axes du schéma de développement commercial sur lequel les élus travaillaient depuis plusieurs semaines.

-
Les élus se sont prononcés à une large majorité contre l’implantation d’une nouvelle grande surface généraliste sur le bassin (par 37 voix contre 14). Ils préfèrent voir les surfaces potentiellement disponibles réparties sur les enseignes existantes s’il y a lieu.

-
Par 44 voix contre 7, ils refusent l’implantation ou le développement de galeries marchandes qui viendraient faire concurrence aux commerces locaux.

 

- Ils constatent des besoins en matière culturelle, pour les services à la personne, l’habillement et l’ameublement.

- Par 45 voix contre 4, ils donnent comme priorité au schéma de développement commercial le développement et le soutien au commerce en centre-ville d’Annonay.

- Enfin, par 45 voix contre 4, ils souhaitent que les communes d’Annonay et Davézieux modifient leurs règles d’urbanisme pour limiter et encadrer le développement des grandes surfaces commerciales sur Annonay et Davézieux.

Le schéma ainsi rédigé va être transmis au SCOT (schéma de cohérence et d’organisation du territoire) pour qu’il puisse l’intégrer. Il aura ainsi une force opposable.

 

Ce vote massif et clair démontre plusieurs choses. La première est la capacité des communes du bassin à parler d’une seule voix. Le commerce a longtemps été un motif de discorde. Aujourd‘hui, du fait d’un réel esprit de solidarité intercommunale, ce n’est plus le cas et nous devons nous en féliciter. La deuxième chose est que l’ensemble des élus savent que le développement commercial du bassin passe par le développement du centre-ville d’Annonay qui doit être le véritable coeur battant du bassin. Enfin, ce vote est aussi une illustration de la volonté politique forte des communes et de la CCBA de prendre leur destin en main et de regarder vers le même horizon.


Après l’arrêt du projet de la zone Marenton qui est redevenue une zone industrielle et artisanale, ce résultat permet aussi à mon équipe municipale de tenir l’engagement pris pendant la campagne de relancer la coopération intercommunale, de trouver des règles et définir un encadrement du développement commercial.


La mutualisation n’est pas qu’une question d’organisation de services techniques et administratifs ; c’est avant tout la volonté d’être plus forts ensemble.

Olivier DUSSOPT

Commenter cet article