Une personne meurt de faim dans le monde toutes les 4 secondes

Publié le par PS Annonay

Le cap du milliard de personnes sous-alimentées dans le monde, soit un sixième de l'humanité, sera franchi en 2009 en raison de la crise économique. C'est ce qu'a annoncé la FAO, l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, vendredi à Rome.


L'Organisation précise bien que l'augmentation du nombre de personnes souffrant de malnutrition n'est pas due à une diminution du rendement de l'agriculture, mais qu'elle est plutôt une conséquence de la crise économique mondiale. Celle-ci a entraîné une baisse des revenus et des pertes d'emplois, réduisant ainsi l'accès des pauvres à la nourriture.


Selon la Fédération, la quasi-totalité des personnes sous-alimentées vit dans les pays en développement.




Répartition planétaire:

642 millions en Asie-Pacifique
265 millions en Afrique subsaharienne
53 millions en Amérique latine et dans les Caraïbes
42 millions au Proche-Orient et en Afrique du Nord
15 millions dans les pays développés.


 

Y a-t-il eu le moindre progrès en soixante ans?

Pour résoudre le problème de la faim, il faut remplir deux conditions: produire assez de nourriture et garantir que chacun puisse y accéder. La planète a relevé le premier de ces défis: la capacité de production n’a pas cessé de progresser. Mais sur le deuxième point, c’est l’échec. Un échec politique. Tous n’ont pas le pouvoir d’achat permettant de subvenir à leurs besoins.


Voilà un thème qui me tient à coeur et mérite une réflexion approfondie et surtout beaucoup plus d'intérêts, afin de trouver des solutions rapidement...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article