Accords sur les marges dans la grande distribution : encore un écran de fumée

Publié le par PS Annonay

Nicolas Sarkozy a annoncé le 5 mai la prochaine signature d’un accord de réduction des marges avec la grande distribution, mais la méthode envisagée par le chef de l’Etat est bien en deçà de ce qu’il est nécessaire de faire. Les écarts entre les prix versés aux producteurs et ceux payés par les consommateurs restent scandaleusement élevés et le resteront. 
 
La précédente tentative du ministre de l’économie Nicolas Sarkozy, en 2004, n’avait pas amélioré durablement la situation des producteurs, et aucune progression significative n’a été constatée depuis.  Pire, la loi de modernisation de l’économie de 2008 a renforcé le pouvoir des distributeurs en leur permettant d’exercer davantage de pression sur les producteurs, sans contrepartie pour le consommateur.
 
Pour le Parti socialiste, un meilleur partage des marges est un enjeu majeur pour assurer le revenu des producteurs. Modifier les règles de ce partage nécessitera l’intervention d’un Etat arbitre dans un cadre légal clairement établi. Seuls des accords contraignants, à la différence de ceux conclu par N. Sarkozy, pourraient être vraiment efficaces.

 

Communiqué  de Germinal Peiro, Secrétaire national ruralité et mer
et de Philippe Doucet, Secrétaire national à la consommation.

Publié dans Parti socialiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article